Si jusqu’à maintenant les lentilles connectées expérimentales nécessitaient une coopération étroite entre les micro-électroniciens et les polyméristes spécialistes des matériaux pour lentilles de contact, tout va peut-être changer grâce à la société californienne InWith.

Cette société, qui possède de nombreux brevets sur des systèmes électroniques miniaturisés (antennes radio-fréquence, microprocesseurs, micro-piles, etc.) pouvant être intégrés dans une lentille de contact, a réussi l’exploit de rendre souple l’ensemble de ses systèmes micro-électroniques et de les rendre intégrables dans n’importe quelle lentille souple du marché pendant le process de fabrication.

Les premiers prototypes ont été réalisés en collaboration avec Bausch+Lomb.

Les applications des micro-électroniques intégrées aux lentilles de contact sont innombrables : correction des amétropies et de la presbytie, réalité augmentée, connections avec les smartphones, dosages biologiques dans les larmes, etc.

Le développement d’une plateforme électronique adaptable aux lentilles existantes est certainement un tournant pour un lancement commercial dans un avenir proche.

Pour faciliter votre navigation et vous apporter un meilleur service nous utilisons des cookies. En poursuivant votre navigation , vous acceptez l'utilisation de cookies.